Benoît de Souza, sculpteur

Portrait de Benoit de Souza

Un monde magique peuplé de terre

Des années passées à remplir mon atelier de sculptures de terre, de céramique aux compositions délirantes, j’ai gardé l’essentiel : la faculté de faire des murs d’argile de ma conscience, la surface d’un monde aux propriétés étranges ; un monde où tout est magique, où chaque être, chaque objet, recèle en lui-même sa propre puissance de métamorphose.

Inlassablement, depuis plus de vingt ans, je forge et façonne des formes et des images comme d’autres écrivent des romans.

Traversé de réminiscences, mon œuvre est un dialogue ouvert, une convergence de voie : de Redon à Enzo CUCCHI en passant par Basquiat, mes sculptures ici traversent les genres, mixent les techniques, accouplent abstraction et figuration, lignes et matières.

Sculpter les symboles spontanément

Et si toute image n’avait de sens qu’à retrouver, sous l’apparence banale, la puissance ensorcelée d’un monde exclusivement peuplé de symboles ?

Benoit de Souza au travailRenversant l’ordre des faits, les figures n’acquièrent de vitalité qu’à l’instant même ou notre œil les met en relation avec l’ensemble des éléments qui les entourent.
Ici, la poésie rencontre la sculpture ; elle lui prête sa vocation la plus sincère et la plus simple : donner une épaisseur et une consistance au rapport magique que nous entretenons avec le monde.

J’aime dévoiler dévoile la dialectique même qui fait d’une sculpture plus qu’une simple représentation inerte…qui en fait une puissance, une schyze à l’intérieur de notre regard.

Erogène, hétérogène, l’œuvre étreint ses propres virtualités et jamais ne s’abandonne au confort de l’élégance et du fabriqué.

Chute libre dans un no man’s land chaotique et prodigieux d’inventions tous azimuts.

Œuvre à deux vitesses ; impact de l’instant, sous le déferlement instinctif (fabuleusement organisé) et alluvions émotionnelles durables. Émotion pré esthétique plutôt que jouissance intellectuelle à l’instant même de son impact préconscient, car le fantasme est à son comble dans l’approche de son apparition ; il ne meurt jamais dans l’image qui l’installe.

Hétéroclite

En utilisant des ossements provenant de squelettes d’animaux, je mets en forme des moments et des mouvements suspendus qui gardent en mémoire la présence d’un corps désormais disparu et mes œuvres se présentent comme les décors d’une fiction que le spectateur peut investir par son imagination, ou tenter de déterminer.

Chacune de mes créations permet de modifier la perception, qu’elle soit physique ou psychologique et propose l’un après l’autre de renouveler notre appréhension du monde. Par ces expérimentations, c’est une autre interaction avec notre environnement quotidien que je propose et qui par là même dissout la notion d’un savoir figé et pérenne.

Portrait de Benoit de SouezMon Art s’envisage comme des mises en connexion qui transcendent notre relation au monde. Mes sculptures contiennent ainsi un certain nombre d’éléments naturels et d’objets ; elles se présentent comme une offrande guidée par une volonté de trouver une harmonie entre l’homme, la nature et les objets ; une forme spiritualisée de rapport au monde.

Je vous souhaite la bienvenue dans mon monde et dans mon Art.

2 commentaires

  1. Tes travaux sont magnifiques Bénoit, vraiment magnifiques. Je ne suis pas très porté sur l’art mais j’avoue qu’un tour sur ton site m’a donné envie d’aller à une exposition :) …

  2. Bonjour, merci je suis heureux de la sensibilité à mes œuvres. Merci pour ce mot. Benoît

Les commentaires sont fermés